Et si la lumière contenait des données... le LiFi

Une technologie émergente qui va changer la manière de concevoir l'éclairage des scénographies

Un nouveau mode de déclenchement et de personnalisation des scénographies muséales, en utilisant une technologie d'éclairage et d'accès au réseau local pour les bureaux dans le bâtiment intelligent.

Introduction: Rappel sur les modes d'interaction

NB: J'appelle "terminal", le guide multimédia du visiteur. Il existe actuellement de nombreux dispositifs de déclenchement de contenu dans les scénographies. On compte les modes de déclenchement volontaires, c'est à dire nécessitant une action du visiteur, et les modes de déclenchement involontaires dont l'activation est invisible à ce dernier.

Le LiFi est un mode d'interaction s'activant à l'insu du visiteur :

LiFi: Ondes et Lumière... quelle différence ?

Aucune différence !  Les ondes radio, c'est de la lumière que nos yeux ne peuvent pas voir, mais c'est bien le même phénomène physique. On peut dire pour simplifier que le WiFi c'est de la lumière invisible. Alors réciproquement, pourquoi la lumière visible ne pourrait t-elle pas transporter de l'information ? C'est précisément ce que propose le LiFi (Light Fidelity).

Mais comment est-ce possible ? Pour en savoir plus :

Le LiFi, une opportunité pour les scénographies

La lumière est une composante très importante pour les scénographies, et fait partie prenante de l'objet patrimonial. Alors pourquoi ne pas utiliser la lumière comme, non plus seulement un moyen de mise en valeur esthétique et fonctionnel, mais aussi comme un vecteur d'information et d'interaction au moyen d'un terminal LiFi ?

Avec le LiFi, il deviendra naturel d'aller chercher des informations sur les objets patrimoniaux dans la lumière qui les baigne

Avec un terminal LiFi, il sera possible que :

  • Le visiteur ira chercher de la documentation dans la lumière éclairant un objet
  • Le visiteur pourra modifier l'éclairage et la mise en valeur de la scénographie en fonction du déroulement de l'application dans le terminal
  • Changer un instant la couleur du faisceau lumineux pour indiquer au visiteur qu'il est en interaction avec cet éclairage
  • Le LiFi s'accommode parfaitement du fonctionnement simultané en WiFi, ce qui offre un canal supplémentaire de communication en protocole réseau TCP/IP
  • A chaque spot de lumière, ou à chaque couleur, correspondra un contenu disponible différent
  • Plusieurs utilisateurs pourront accéder au même contenu
  • Le visiteur percevra très concrètement avec quelle zone de lumière il interagit en regardant l'illumination de son terminal
  • En utilisant des projecteurs avec 3 LED de couleur, on dispose de 3 canaux de communication différents simultanés, tout en disposant d'un éclairage blanc par le mélange de ces trois couleurs. Il serait alors possible de diffuser simultanément des contenus multimédias différents correspondant à trois langues différentes, que le terminal n'aurait pas de problème à sélectionner
  • En utilisant des projecteurs à LED à lumière focalisée (par des lentilles), il serait possible de disposer d'une géolocalisation très fine, éventuellement colorée pour créer des Hot Spots dans une scénographie

Quels freins à l'Usage du LiFi dans les scénographies

A ce jour, en utilisant un terminal standard, il est seulement possible de faire du déclenchement d'application pour accéder à du contenu embarqué dans le terminal, ou depuis un serveur via le WiFi.

Par contre, il n'est pas possible de d'accéder à un serveur local de contenu sans adjoindre une clé LiFi au terminal mobile. Aucune application et Pilote logiciel n'ont encore été développés à ce jour pour les Musées, mais je ne vois d'obstacle de principe.

D'autre part, les terminaux mobiles vont bientôt être équipé d'un émetteur infrarouge pour remplacer la multitude de télécommandes infrarouge pour le TV, la chaine HiFi, le lecteur de DVD, etc... Dans ce contexte, les constructeurs ne seront pas insensibles à l'opportunité du LiFi. Donc, cela offrira la voie montante d'information manquante à ce jour vers le luminaire, et donc un accès TCP/IP au réseau interne de l'établissement et à l'Internet.

Bibliographie

Merci de donner votre avis ci-dessous...